mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








3 x 7 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier

Les Hayons

Bouillon
Ce village à la riche histoire liée aux romans fleuve du partage des terres de Bouillon, entre les seigneurs de l’ancien régime, est perché à 750 m de la rive droite d’une boucle de la Semois.


La toponymie wallonne de ce village, Ayon, est dérivé du germanique hagha qui signifie haie. Par extension, il peut s’agir d’un bois peu étendu.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
13
è siècle
C’est un seigneur de la famille de Sapogne qui possède les seigneuries des Hayons, Bellevaux et le ban Guillaume (à mi-chemin entre Vivy et Rochehaut).
1300
Un acte dressé par le prévôt de Bouillon, Gilles de Waha (avec l’aval de l’évêque de Liège, duc de Bouillon) charge les habitants de la seigneurie des Hayons d’une redevance annuelle et perpétuelle de plusieurs services envers le château de Bouillon.
1419
Une alliance donne à la famille Dolez un tiers des droits sur les 3 seigneuries. Les Sapogne gardent les deux tiers et tous les droits honorifiques.
1451
Guillaume de Sapogne se met sous la protection du comte de Nevers, seigneur de Raucourt, et lui concède les deux seigneuries, renonçant à la souveraineté du duc de Bouillon.
1454
Les Sapogne résident à Brienne, où se trouve une ferme entre Les Hayons et Bellevaux.
1570
Il est proposé que Bellevaux relèverait de Bouillon tandis que Les Hayons et Dohan relèveraient de Raucourt. Cet arrangement n’est pas accepté par l’évêque de Liège.
14
oct
1574
Antoine-François de Sapogne vend sa part dans la Seigneurie des Hayons à Guillaume d’Oyembrugge de Duras, baron de Meldert.
25
sep
1593
Guillaume d’Oyembrugge de Duras acquiert une autre partie de cette seigneurie, possédant ainsi les deux tiers de la seigneurie des Hayons. Il est alors gouverneur de Bouillon pour le duc, l’évêque de Liège.
1609
Guillaume d’Oyembrugge est destitué de ses fonctions. Il réengage alors la vieille querelle, engageant Raucourt à saisir la terre des Hayons.
27
mai
1610
Guillaume d’Oyembrugge fait hommage de la terre des Hayons à Raucourt.
1612
Les parts de la famille Dolez sont acquises par les Lardenois de Ville.
1616
Le baron de Meldert marie son quatrième fils Lambert à Valentine de Havré et lui donne en dot ses droits sur Les Hayons, Bellevaux et le Ban Guillaume. Ce nouveau Seigneur, pour éviter tout problème avec Lardenois de Ville, fait un partage.
1619
Avec la Seigneurie de Dohan, Lardenois de Ville acquiert le droit d’y créer justice et officier.
30
oct
1623
Un arrêt de la cour souveraine de Bouillon déboute la nouvelle femme du baron de Meldert, Guillelmine Dupinde, qui revendiquait les terres à sa mort. Il partage sa succession entre la veuve et les enfants issus des deux mariages.
1630
Lambert d’Oyembrugghe de Duras lors de la campagne d’Italie, à Pignerol dans le Piémont.
1
avr
1692
Les officiers de la justice des Hayons refusent d’accepter l’entreprise de leur seigneur. Par acte, ils se reconnaissent sujets du duc de Bouillon.
10
jul
1694
Un arrêt de la cour de Bouillon autorise les religieuses à user du droit de rachat et à reprendre possession en entier des Hayons moyennant le payement de 750 livres.
1699
Les Hayons est érigé en chapellenie dépendante de la paroisse de Bellevaux.
1760
Le vicomte Conrad-Adolphe-Louis de Lardenois de Ville, fils et héritier du baron de Bolandre, vend Dohan et son quart des Hayons, Bellevaux, Le ban Guillaume et toutes les dépendances à monsieur Jean-Louis Bodson, gouverneur de Bouillon.
1769
Duchesne de Ruville devient propriétaire des Hayons par son mariage avec la demoiselle Thibaut. Il est le dernier seigneur des Hayons.
1797
Les Hayons, Bellevaux et La Cornette sont réunis au département des Ardennes (canton de Bouillon), aux confins de la République française.
1815
Le traité de Vienne cède le duché de Bouillon aux Pays-Bas.
1831
Le traité de Londres l’annexe le duché de Bouillon définitivement à la Belgique.
1851
A. De Premorel raconte dans son livre "Un peu de tout à propos de la Semois", la légende des fées du Hultai.
1858
Bellevaux et Noirefontaine sont réunis une seule commune. Les Hayons, La Cornette et Dohan en constituent une autre.
1893
La légende des fées du Hultai est également reprise par Émile Tandel.
1897
Bellevaux devient une commune indépendante.
1906
Les Hayons et la Cornette sont séparés de Dohan et forment une commune distincte.
déc
1975
Les Hayons sont rattachés à Bouillon lors de la fusion des communes. Le gaumais Joseph Michel pousse à ce rattachement, alors qu’il est Ministre de l’Intérieur.
Ajouter à mes favoris

Voir le diaporama
Les points d’intérêt de Les Hayons
6
POI
chapelle

Chapelle Notre-Dame de Lourdes des Hayons

Chapelle Notre-Dame de Lourdes des Hayons
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Rue de la Semois/Rue des Brûlins
Cette chapelle abritant une grotte date de 1900. Elle a été restaurée en 2005. Un Sacré-Cœur en fonte datant de 1922 a été dérobé en 2002 et a été remplacé par une Sainte-Vierge en 2003.
Ajouter à mes favoris
église

Eglise Saint-Quirin des Hayons

Eglise Saint-Quirin des Hayons
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Rue de la Semois
Cette église qui date de 1857, construite sur les plans de Cordonnier, architecte provincial, habitant à Neufchâteau, remplace une petite église du 18è siècle devenue vétuste.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1804
La chapellenie des Hayons est érigée en paroisse et ne dépend dès lors plus de Bellevaux.
1903
Un nouveau presbytère est construit. Il est payé par les autorités communales et la remise par le baron de Moffarts.
jul
1939
Une horloge payée par Victor Body, de La Cornette, qui était à l’époque ingénieur au Congo est ajoutée à l’église.
1974
L’église est partiellement détruite par la foudre.
1977
L’église est restaurée et acquiert deux nouvelles cloches.
8
jul
2007
Les villageois fêtent le 150è anniversaire de l’église. L’office est célébré par le curé Jean-Marie Wilmotte, par le doyen Monseur et l’abbé Arnould.
Ajouter à mes favoris
pique-nique

Pique-nique du Mont de Zatrou

Pique-nique du Mont de Zatrou
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Mont de Zatrou
Une table de pique-nique le long de la Semois, au croisement du Mont de Zatrou et de la Rue de la Vannette.
Ajouter à mes favoris
point de vue

Point de vue du Mont de Zatrou

Mont de Zatrou
Point de vue remarquable sur une longue boucle de la Semois et la Roche Percée.
Ajouter à mes favoris
rocher

Saut des Sorcières

Mont de Zatrou
Cette paroi rocheuse remarquable est située à une altitude de 315 m.
La légende raconte qu’un berger vit un jour comment les sorcières, au temps du sabbat, s’élançaient dans l’air depuis le faîte de cette roche.
Ajouter à mes favoris
chapelle

Statue Notre-Dame de Sacré-Cœur de la Platinerie

Statue Notre-Dame de Sacré-Cœur de la Platinerie
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Rue de la Semois/Rue des Brûlins
Cette statue est encastrée dans un rocher, à la confluence du Ruisseau des Aleines avec la Semois, près de l’ancienne forge du Maka.
Ajouter à mes favoris
Les balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à cette balade.
6
balades
CC BY-SA 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Une rando d’une ville touristique à une autre (pro)
km
43
very hard
Grande aventure entre la Semois et la Lesse
CC BY-SA 4.0 Ad Meskens
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
4
medium
Sur les traces des chevaliers
CC BY-SA 4.0 WIKIMIGUELTEIRLINCK
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
9.8
hard
La Semois ; pittoresque, boisée... et conviviale.
CC BY-SA 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Une promenade ludique pour faire avec les tout petits en âge de marcher (family)
km
1.7
very easy
La Plage de Bouillon !
CC BY-SA 4.0 Trougnouf (Benoit Brummer)
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
8.6
hard
Sur les traces des sorcières et des fées du duché de Bouillon
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
7.1
medium
Au cours de la Semois
La carte
1
carte
Bouillon
La Basse Semois : profonde et sinueuse...
La Vallée de la Semois de Herbeumont à Alle-sur-Semois en passant par Bouillon, Cordemois, la Passerelle de l’Epine, le Tombeau du Géant, Poupehan et Frahan.
Les localités voisines
(distance en km de Les Hayons et nombre de POI)
2
localités
Auby-sur-Semois
Bertrix
3
4
Dohan
Bouillon
2
7