mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








5 + 5 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.

Vous pouvez désormais ajouter vos propres balades !
×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)

Le Lion de Waterloo

Le Lion de Waterloo
CC BY-SA 3.0 Jean-Pol GRANDMONT

Le second poumon vert bruxellois

Ajouter à mes favoris
Les caractéristiques de la balade
km
7.1
moyenne
61
61
Au sud de la dense région bruxelloise s’étend un espace très ouvert parsemé de champs qui s’étendent à perte de vue.

Autant le premier poumon de Bruxelles est boisé, la Forêt de Soignes, autant les grands espaces qui commencent au sud de Waterloo sont de nature plus bucolique. Cette vaste campagne s’étire pratiquement jusqu’à Namur, jalonnée de quelques bois, comme près de Villers-la-Ville, connu pour les ruines de son ancienne abbaye.

Ces champs furent le théâtre d’un célèbre champ de bataille, hors de laquelle Napoléon Ier est sorti perdant, face aux troupes alliées du duc de Wellington et de Blücher : la bataille de Waterloo.

Et pourtant, la Butte du Lion, où s’est déroulée la fameuse bataille, se situe sur la commune de Braine l’Alleud, point de départ de cet itinéraire champêtre.

L’itinéraire en question s’approche des villages brabançons de La Marache et de Placenoit sans toutefois les atteindre. Il se déroule sur des chemins empierrés très agréables qui traversent la campagne environnante.
Le matériel
Le départ de la balade

Lion de Waterloo

Braine-l’Alleud

CC BY-SA 3.0 Myrabella
Ce lieu fut le théâtre d’une bataille décisive qui eut lieu le 18 juin 1815.

Elle opposait l’armée française conduite par Napoléon Ier, à l’armée des Alliés (Britanniques, Allemands et Néerlandais). Cette dernière était conduite par le duc de Wellington, le britannique Arthur Wellesley.

Cette coalition alliée contre Napoléon Ier s’était constituée quelques mois auparavant, lors du congrès de Vienne, en mars 1815.

Aux alliés s’est ajoutée ce jour-là l’armée prussienne commandée par le maréchal Gebhard Leberecht von Blücher, que Napoléon pensait avoir mise hors circuit lors d’une bataille précédente plutôt en sa faveur, qui eut lieu deux jours plus tôt à Ligny.

En effet, l’armée prussienne avait perdu environ 12 000 hommes lors de cette bataille. Napoléon espérait ainsi que l’armée du maréchal von Blücher ne puisse rejoindre celle de Wellington. Cependant, grâce à un judicieux repli stratégique, les Prussiens conservèrent malgré tout leur artillerie et leur motivation.

Appelée par Wellington lui même "La bataille de Mont-Saint-Jean", après la victoire de ses troupes, cela faisait référence à son lieu de déroulement effectif, plus au sud-est de Waterloo elle-même.
En Allemagne, elle se nomme plutôt la "Belle-Alliance Sieg", la bataille de la Belle-Alliance, faisant plutôt référence à cette coalition anti-française.

L’armée française défaite lors de cette bataille, Napoléon Ier dût abdiquer dans la foulée, le 22 juin 1815, à cause du manque de soutien politique engendré par cette défaite.
La balade
km
0.1
CC BY-SA 3.0 Paul Hermans
Ce musée inauguré en 2015, afin de commémorer le bicentenaire de la bataille de Waterloo, fait partie d’un ensemble plus vaste de musée regroupant le Butte du Lion, le panorama de la bataille de Waterloo et la Ferme d’Hougoumont.
Localiser
km
0.1
CC BY-SA 4.0 EmDee
Ce bâtiment de style néo-classqiue abrite une énorme peinture panoramique de la Bataille de Waterloo.
Localiser
km
0.2
CC BY 3.0 Adrian Farwell
Ce monument, érigé par les Hollandais en 1826, culmine à 40 m. Il commémore la Bataille de Waterloo et a été bâti à l’endroit exact où le Prince d’Orange aurait été blessé. Le lion est accessible via un escalier de 226 marches.
Localiser
km
0.6
Cette pierre a été érigée en 1986 afin de rendre hommage au lieutenant Augustin Demulder (1781 - 1815), de Nivelles, tué au cours des charges à Waterloo. Il était volontaire dans l’armée de Napoléon.
Localiser
km
0.6
Cette pierre indique la dernière position des troupes commandées par le capitaine Mercer pendant la Bataille de Waterloo en 1815.
Localiser
km
2.3
Attention à la traversée de la Chaussée de Charleroi.
Localiser
km
4.3
CC BY-SA 3.0 EmDee
Une petite chapelle néo-classique en briques située à l’entrée de la Ferme de la Papelotte. Elle est millésimée 1867.
Localiser
km
4.5
CC BY-SA 3.0 EmDee
Ce grand quadrilatère reconstruit milieu du 19è, après l’incendie de 1815 était située sur le champ de bataille de Waterloo. Elle faisait partie du système de défense de Wellington. Les troupes française l’ont brièvement occupée le 18/6/1815
Ln porche d’entrée est surmonté d’un belvédère octogonal. Elle se compose d’un corps d’habitation, d’écuries et d’étables.


La ferme est stratégique pour les troupes du duc de Wellington. C’est le 3è bataillon du régiment de Nassau qui l’occupe.

Malgré un assaut des soldats de Drouet d’Erlon, ceux-ci ne parviennent pas à la prendre. Un nouvel assaut des soldats du général comte Durutte leur permet de la prendre l’espace de l’après-midi. Le soir même, les troupes de Nassau la récupèrent.
Localiser
km
6.6
Attention, on traverse à nouveau ici la Chaussée de Charleroi.
Localiser
L’arrivée de la balade
km
7

Lion de Waterloo

Braine-l’Alleud

bâtisse remarquable chapelle musée
CC BY-SA 3.0 Myrabella
Localiser
Les cartes
2
cartes
Forêt de Soignes/Zoniënwoud
Le poumon vert de la capitale belge
Louvain-la-Neuve
Louvain-la-Neuve
Une ville étudiante entourée de campagnes inattendues
Bonne route !