mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








2 + 9 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.

Vous pouvez désormais ajouter vos propres balades !
×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier

Stavelot

Stavelot
Kattenfan

La ville fondée en 648 par le moine limousin, Saint-Remacle.



Stavelot est une petite ville pittoresque, à l’ambiance traditionnelle avec ses rues pavées et ses nombreux immeubles classés, nichée au cœur de la vallée de l’Amblève, près de sa confluence avec l’Eau Rouge, provenant de Francorchamps.

C’est aussi la ville des Blancs-Moussîs, une confrérie carnavalesque fondée en 1947 sur base d’un costume dont les origines remontent au 16è siècle. Ils sont de sortie lors de la Laetare, le célèbre carnaval de Stavelot qui a lieu le troisième dimanche avant Pâques.

Cette ville est l’une des plus anciennes de Belgique. Elle fut fondée en 648 par Saint-Remacle, un moine limousin, qui évangélisa la contrée à la demande de Sigebert III, roi des Francs et fils du Roi Dagobert.

Un premier monastère fut d’abord créé à Malmedy, suivi de près par celui de Stavelot. Les deux abbayes connurent un destin assez lié au cours de l’histoire.

Stavelot fut érigée en principauté écclésiastique, avec son propre chef, le Prince-abbé, disposant de tous les pouvoirs spirituels et temporels.
Non moins de 70 abbés s’y succédèrent dont certains participèrent à la grandeur de la Principauté, tels que Remacle, Poppon, Wibald et Guillaume de Manderscheidt .

Les troupes du Roi Louis XIV ravagèrent la ville en 1689.

Digne d’un Etat souverain, cette situation perdura durant tout l’ancien régime, durant plus d’un millénaire, jusqu’en 1796, où Stavelot fut annexée à la France, conséquence de la Révolution liégeoise de 1789.

Elle fut ensuite rattachée aux Pays-Bas lors du Congrès de Vienne puis enfin à la Belgique lors de son indépendance en 1830.

La ville prospéra beaucoup au 19è, notamment grâce à ses nombreuses tanneries.
Guillaume Apollinaire y séjourna en 1899, alors qu’il avait à peine 19 ans.

La bataille des Ardennes y fut particulièrement destructrice en 1944.

C’est en 1995 que la Région wallonne acquit l’ancienne abbaye et la réhabilita en un vaste centre touristique historique comprenant 3 musées.
Ajouter à mes favoris

Voir le diaporama
Les points d’intérêt de Stavelot
14
POI
abbaye à visiter

Abbaye de Stavelot

Abbaye de Stavelot
Jean-Pol Grandmont
Place Saint-Remacle 9
3 musées en 1
Cette abbaye a été reconvertie en 3 musées : Le Musée de la principauté de Stavelot-Malmedy, le Musée du Circuit de Spa-Francorchamps et le Musée Guillaume Apollinaire.
Cette abbaye, acquise par la Région wallonne en 1995, a été entièrement rénovée.

Le monastère primitif fut fondé en 651 par Saint-Remacle, un moine bénédictin originaire de Solignac dans le Limousin, en plein cœur de la France, 3 ans à peine après celui de Malmedy.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
685
La première église dédiée aux Saints Martin, Pierre et Paul est construite à l’initiative de l’Abbé Goduin.
9
è siècle
Les moines doivent fuir les invasions normandes à la fin du siècle. L’abbaye est partiellement ruinée mais elle est reconstruite par la suite.
1040
Une église de plus de 100 m est consacrée sous l’égide de l’Abbé Poppon, en présence de l’empereur d’Allemagne Henri III.
15
è siècle
L’abbaye décline mais elle est rétablie par Guillaume de Manderscheidt, avec de grands travaux de rénovation à la clef.
1659
Le couvent des Capucins est construit.
1689
L’abbaye subit d’importants dommages lors du passage des troupes de Louis XIV.
1701
La tour de l’église fut détruite par la foudre.
1741
Un nouvel édifice est mis en œuvre pour remplacer l’autre en mauvais état.
1753
Le nouveau bâtiment est terminé.
1790
Les révolutionnaires saccagent l’abbaye, ce qui provoque le départ des moines. La Principauté de Stavelot-Malmedy passe à la trappe à la fin de l’ancien régime.
1950
Les moines bénédictins reviennent dans la région en fondant le Monastère Saint-Remacle à Wavreumont.
1995
Le bâtiment est acquis par la Région wallonne. Entièrement rénové, il devint un Centre culturel et historique.
Ajouter à mes favoris
chapelle

Chapelle Saint-Laurent de Stavelot

Chapelle Saint-Laurent de Stavelot
CC BY-SA 4.0 Lieven Smits
Rue des Iles
Cette chapelle en moellons de grès, de style roman, classée en 1976, date de 1030. Elle accueillait les frères Convers, un ordre religieux chargé de travaux manuels de l’Abbaye de Stavelot (converserie).
Le portail en calcaire a été quant à lui ajouté au 16è siècle.

A l’intérieur, on y trouve deux sarcophages d’abbés des 10è et 11è siècles qui proviennent de l’Abbaye de Stavelot. Celui du 11è siècle est vraisemblablement le tombeau de Saint-Poppon, un abbé fondateur de l’Abbaye de Stavelot. Il a dirigé la principauté à partir de 1020.

Découvert en 1896, on présumé qu’il s’agit bien de lui car le tombeau, daté de 1048, correspond effectivement à son année de décès.
Ajouter à mes favoris
chapelle

Chapelle Saint-Roch de Stavelot

Rue Neuve
Cette chapelle en briques, surmontée d’un clocheton, intercalée entre deux maisons de la Rue Neuve, est classée.
Ajouter à mes favoris
croix

Croix de Bellaire

Croix de Bellaire
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Fagne de Bellaire
Ajouter à mes favoris
croix

Croix de Ferdinand

Croix de Ferdinand
Bois de la Borzeu
Cette croix, située à la croisée de chemins forestiers du Bois de la Borzeu, a une hauteur d’environ 3 m.
La mention figure en wallon: "Creux da Ferdinand".
Caractéristique particulière : une petite potale de la Vierge est accrochée au montant de la croix.
Ajouter à mes favoris
croix

Croix des Louveteaux

Croix des Louveteaux
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Les Aîwés Fas
Cette petite croix en bois, posée par des louveteaux, est située dans le prolongement du chemin de la Pierre du diable, après la traversée des Erlinchamps.
Ajouter à mes favoris
église

Eglise Saint-Sébastien de Stavelot

Eglise Saint-Sébastien de Stavelot
Laika
Place du Vinâve
Cette église primaire a été consacrée en 1754.
Les 2 collatéraux et nef centrale plus haute, exactement prolongée par le choeur apportent beaucoup de lumière.
Le mobilier est d’époque (sculptures, meubles et peintures).
L’Ange gardien sculpté par Jean Del Cour.
Les fonts baptismaux datent du 16è et 17è.
La statue de Saint-Sébastien est due au sculpteur Renier Panhay de Rendeux dans la niche du retable de l’autel (1717).
La Chaire de vérité est en chêne sculpté (18è).

Le trésor comprend la Châsse de St-Remacle (1268), le Buste reliquaire St-Poppon (1626).

Exposition d’orfèvreries, vêtements liturgiques (16è et 19è).
Ajouter à mes favoris
rocher

Erlinchamps

Erlinchamps
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Erlinchamps
Synclinal perché. Il s’agit d’une structure géologique extrêment rare en Belgique. On en compte à peine 4 autres : le Colanhan (Lierneux), Chefosse (Stavelot), Borzeux (Stavelot) et Vielsalm.
Ajouter à mes favoris
fontaine

Fontaine monumentale du Perron

Place Saint-Remacle
Fontaine érigée en 1769 sous le règne de Jacques de Hubin, avant-dernier prince-abbé de Stavelot. Elle est surmontée d’un perron, symbole des libertés de la ville.
Ajouter à mes favoris
fontaine

Fontaine Nicolay

Fontaine Nicolay
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Rue Neuve 80a
Cette fontaine classée en 1986 et mise en service grâce au mécénat de Ferdinand Nicolay en 1841, a été rénovée en 2001.
Ajouter à mes favoris
monument

Monument Eddy Merckx

Monument Eddy Merckx
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Route de Somagne
Monument dédié au champion cycliste, au-dessus de la raide côte du Stockeu.
Eddy Merckx, LE champion cycliste du 20è siècle a à son palmarès 525 victoires, dont 31 Classiques, 3 Championnats du Monde, 5 Tours de France, 5 Tours d’Italie, 7 Milan - San Remo, 5 Liège - Bastogne - Liège et bien d’autres encore.
Ajouter à mes favoris
rocher

Pierre du diable

Pierre du diable
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Thier de Liège
Ce rocher composé de schistes est à la base d’une légende locale.
Saint-Remacle a fondé l’Abbaye de Stavelot en 651.
Mais le diable est jaloux de son oeuvre et souhaite la détruire en y jetant dessus un énorme rocher.
Mis au courant de son projet, Saint-Remacle n’a d’autre choix que de l’en éloigner.
Il se déguise donc en moine, emporte un sac plein de vieilles chaussures et part à la rencontre du diable.
Le projet de ce dernier est déjà en cours ! Il porte sur lui l’énorme rocher et en profite pour demander si Stavelot est encore loin.
Saint-Remacle lui montre alors son sac rempli de chaussures et lui dit : "Regardez toutes les paires de chaussures que j’ai usées depuis Stavelot ! OUI ! C’est TRÈS loin !!"
Complètement découragé, le diable laisse la pierre sur le côté et rebrousse chemin.
OUF ! L’Abbaye de Stavelot est sauvée et la Pierre du diable restera à jamais dans la Roanneuse !
Ajouter à mes favoris
pique-nique

Pique-nique de Stavelot

Avenue André Grégoire
Une table de pique-nique située aux abords du Ravel de la ligne 45, à l’ombre d’un arbre majestueux.
Ajouter à mes favoris
pique-nique

Pique-nique Ravel de Stavelot

Avenue André Grégoire
Une table de pique-nique située aux abords du Ravel de la ligne 45.
Ajouter à mes favoris
Les logements à Stavelot
4
établissements
Les balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à cette balade.
6
balades
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une rando d’une gare à une autre (pro)
km
15.4
hard
Franchir la vallée du Roannay et retrouver Spa derrière l’horizon !
CC BY-SA 3.0 Kattenfan
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
5.2
medium
A la confluence de l’Amblève, de la Salm et du Bâleur
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
4.3
hard
Entre la crête sud de Spa et la Roanneuse stavelotaine
CC BY-SA 3.0 Witte, S.
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.1
easy
Autour de l’ancien méandre
CC BY-SA 3.0 MAT44
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.4
medium
A la confluence de la Warche avec l’Amblève
CC BY-SA 3.0 Jérémy-Günther-Heinz Jähnick
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.3
medium
Pour amateurs de beaux panoramas
La carte
1
carte
Coo
Coo
Etonnante effervescence !
Au cœur touristique de la vallée de l’Amblève, on y découvre ses pôles d’attraction depuis Bellevaux en passant par Stavelot, Trois-Ponts, Coo et Stoumont jusqu’aux Fonds de Quarreux. Elle accueille également de superbes confluents sur ce parcours.
Les localités voisines
(distance en km de Stavelot et nombre de POI)
6
localités
Amermont
Stavelot
2
2
Challes
Stavelot
1
2
Cheneux
Stavelot
3
1
La Vaulx-Richard
Stavelot
2
1
Lodomez
Stavelot
3
3
Masta
Stavelot
3
1
Parfondruy
Stavelot
1
0
Rivage
Stavelot
4
0
Somagne
Stavelot
2
0
Ster
Stavelot
2
1