boutique

carte
map
web
app
Vertbuisson
Pays de Spa et FranchimontLocaliser sur la carte
Charme qui fait de l’oeil
Localiser sur la carteCharme dont les troncs enchevêtrés forment un oeil.
Charmille du Haut Marais
Charmille du Haut MaraisPhoto mini-planet
Localiser sur la carteCharmille exceptionnelle, la plus longue de Belgique (573 m) et parmi les plus grandes d'Europe.
4700 plants de charmes la composent, dont 60 à 70 % sont centenaires.
Elle est entretenue par les élèves de l'Institut agronomique de La Reid.
On l'appelle aussi "Le Berceau" dû à sa forme en arc de cercle.
La visite est gratuite, du lever au coucher du soleil.
Château du Haut-Marais
Localiser sur la carteChâteau de style Louis XV flanqué d'une tour comparable à un clocher à bulbe.
Jean Giel fit construire une ferme fortifiée à cet endroit en 1614. Il est le gendre de Simon de Maret, receveur général de la Principauté de Liège. A cette époque, le plateau fangeux isolé génère un sentiment d'insécurité. Un dicton populaire dit d'ailleurs : "A Haut-Maret, les macrâles y dansaient".
Simon de Maret fait ensuite construire un manoir en 1620 à côté de la ferme fortifiée.

Le château primitif subit une réfection en 1770 et une pierre millésimée est ajoutée en guise de témoignage. Cette pierre prouve que le château appartient toujours à la famille de Maret.

J.R.Neys, industriel devenu rentier acquiert le château et ses dépendances d’un côté et à l’extrémité de la propriété de l’autre en 1878.

Le domaine est vendu à Edouard Huwarten 1908. Il fait reconstruire le château sur les plans de l’architecte liégeois Lobet en 1927. Un parc est tracé par le paysagiste Hensgens.

En 1948, Le parc devient propriété du CPAS de Verviers qui le rachète pour y installer un centre de cure de grand air appelé "Home Gobert Martin".
Une aire strictement fonctionnelle est ajoutée par l'architecte Delrez.

Le domaine est acquis par la Province de Liège le 12 décembre 1979.
Depuis 1991, le château est transformé en internat pour les élèves de l'institut agronomique de La Reid.
Ils sont à la base d'une seconde restauration, menée en moins de 3 jours par une soixantaine d'entre eux.


Croix de Vertbuisson
Croix de VertbuissonPhoto mini-planet
Localiser sur la carteCette croix évoque la mort de 4 habitants décédés en 1675.

Inscription :
«occys icy le 20 MV (?) 1675, Hubert Godardu du Rouge Thier, Jeanfils Lambert, Jean Toss d’Adseu et Gille Cambesy de Lowegne ».

Les 4 victimes mentionnées pourraient être un épisode tragique de cette petite guerre pour l’utilisation de la forêt qui servait aussi de vaine pâture.
Croix de la Charmille
Croix de la CharmillePhoto mini-planet
Localiser sur la carteCroix en calcaire érigée en 1819 rappelant le décès à cet endroit de la femme du châtelain du Haut Marais à la suite d'une chute de cheval.

Inscription :
"MADAME DE BEHR NEE VIcTOIRE DE NOUS EPOUSE DE Mr
LE CHEVALIER DE BEHR DE HAUT MARAIS LAQEL EST DECEDEE LE 16)(BRE 1819; RIP"
Maisons de Vertbuisson
Localiser sur la carteEnsemble de constructions en moellons de grès et calcaire qui datent des 18è et 19è siècles.
Pique-nique de la Charmille
Pique-nique de la CharmillePhoto mini-planet
Localiser sur la carteLieu de repos et de pique nique après la montée du Ninglinspo ou de la balade sur la Porallée.
Gîte La Charmille