Eglise Saint-Georges d’Henri-Chapelle
boutique
équipement
pictos
encyclopédie
news
encyclopédiefiche
Eglise Saint-Georges d’Henri-Chapelle
Village
Henri-Chapelle
Welkenraedt
Pays de Herve
Daté par de nombreux chronogrammes et cartouches, édifice en grès et pierre calcaire compose d’une tour occidentale romane engagée dans la construction, d’une nef de trois travées remontée et flanquée de bas-côtés en 1718, d’un transept saillant de style gothique de 1630 comme le chœur termine par un chevet à trois pans.
Enserrée par les retours des collatéraux, massive tour carrée des 12è-13è dont la façade a été ouverte seulement au 19è par un oculus et une fenêtre gothique. Dans la face Sud, petite baie en plein cintre et meurtrière d’origine. Haute toiture pyramidale à coyau, plantée d’une croix et d’une girouette.
Sur soubassement biseauté, bas-côtés datés de 1718 sur la clé des deux portes latérales, l’une au nord portant le chronogramme : "haeC DoMUs oraitLonis VoCabltUr". L’autre au sud, millésimée: ,.ANNO 1718.. portes en plein cintre cloué et avec clé inscrit dans un panneau rectangulaire sous larmier, impostes sur les piédroits en délit sur base. prenant appui sur le larmier, baie d’imposte ovale inscrite dans un encadrement rectangulaire mouluré ponctué de quatre clés saillantes.
Gouttereaux percés suivant les travées par trois fenêtres en plein cintre à claveaux passants un-sur-deux et jambages en harpes.
Bandeaux au niveau des appuis en affleurement et sous la corniche. Toiture unique sur les trois nefs. Retours percés dans la partie haute par une petite baie surmontée d un oculus ovale sous larmier.
Sur soubassement biseauté, transept raidi de chaînes d’angle en harpes et éclairés de part et d’autre par une haute fenêtre en arc brisé ébrasé, bordé d’une archivolte prolongée en cordon: appui en glacis sur cordon larmier. Au Nord, baie surmontée d.un cartouche daté de 1630. Chacun de même structure ajouré de fenêtres semblables. Au Sud, sacristie du 19è et cimetière emmuraillé orientée vers la vallée.
A l’intérieur, nef centrale redressée en 1718, séparée des bas-côtés par des colonnes à base carrée et chapiteau toscan.
Chœur, transept et nef couverts de voûtes sur croisée d’ogive.
Mobilier
Autel latéral S. surmonté d’une pierre de remploi datée de 1647 de par et d’autre d’une couronne;
Jubé, chêne, fin 18è;
Crédence de chœur Louis XlV, chêne peint et marbre blanc, 18è;
Rare exemple de Tref orné de bustes du Christ et des apôtres, bois peint, 15è;
Christ en croix, XVll"s., bois déroché;
St-Georges terrassant le dragon, bois polychrome, 18è:
Statues provenant de I’ancien autel majeur, ateliers de J. Jansen de Saint-Trond, bois déroché, 1879.

Source : Patrimoine Monumental de Belgique