mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








8 x 10 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier
Une rando d’une gare à une autre (pro)

Jemelle - Marloie

Jemelle - Marloie
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne

La Lhomme et quelques-uns de ses affluents orientaux.

Ajouter à mes favoris
Les caractéristiques de la balade
km
13.5
moyenne
279
216
Sur le versant oriental de la Lhomme, ce sont les prémices des forêts ardennaises les plus profondes, comme la Forêt de Freyr qui entoure la ville de Saint-Hubert.

Mais les prémices seulement car au cours de cette rando, les pâtures sont encore majoritaires, sauf au début où le Bois d’On couvre la colline un brin escarpée qui nous fait quitter la vallée de la Lhomme.

Après 2 km, les paysages commencent à s’ouvrir et grâce à cela, de surcroît perché sur le croupet du Ruisseau de Bonnefosse, un affluent de la Lhomme qui se jette dedans à Forrières, on aperçoit au loin l’immense étendue forestière qui sépare Saint-Hubert de La Roche.

C’est la Forêt de Freyr, impressionnante, qui s’étend sur tout l’horizon. Elle a une superficie de plus de 3000 hectares soit plus de 4300 terrains de football ! Elle s’étend carrément sur 4 communes : Saint-Hubert, Libramont, Saint-Ode et Tenneville.


Mais nous n’irons pas plus loin que le village d’Ambly. Car il nous faut retourner vers une gare et il n’y a pas de voie ferrée du côté de La Roche.
Le retour se fera donc par Hargimont où nous pourrons admirer le magnifique Château Jemeppe, le long de la Hedrée.

Il reste alors 2 bons kilomètres pour atteindre la gare de Marloie.
Le matériel
Le départ de la balade

Jemelle

Rochefort

CC BY 2.5 Jean-Pol GRANDMONT
Ce village est le lieu de confluence de deux rivières : la Lomme et la Wamme. Il est desservi par le chemin de fer via la ligne 43 et sa gare reste importante.
Jemelle est un diminutif du mot germanique «Gamunda» qui signifie embouchure, confluent. Et de fait ! La Lhomme et la Wamme s’y rejoignent.


" Une légende explique aussi son nom ! "

La légende raconte que la fille du seigneur de Rochefort émit le souhait de baptiser tous les endroits rencontrés lors de son voyage à travers leurs terres. Arrivés au confluent de la Lomme et de la Wamme, les deux augustes voyageurs remarquèrent les deux rivières «jumelles», qui coulaient joyeuses et se jetaient dans les bras l’une de l’autre. La fillette descendit du carrosse et, soudain, entendit monter des flots une voix harmonieuse qui disait: «Je me mêle». Saisie d’admiration, elle courut à son père et lui dit: «Nous l’appellerons : je me mêle». Plus tard, on l’écrivit Jememelle. Et, enfin, le greffier, jugeant sans doute ce mot trop long à écrire, l’abrégea. Depuis lors, on écrit Jemelle.

Jemelle était dans les temps les plus reculés une importante station néolithique localisée dans des grottes creusées par la Wamme.

Bien plus tard, du temps des romains, ce site a été marqué par la proximité de deux importantes voies romaines (Reims/Cologne et Trèves-Bavai). Ce fait expliquerait, outre la richesse du sol et sa position stratégique, l’implantation de la villa gallo-romaine de Malagne, vue par certains comme résidence impériale au moment où Trèves est la capitale de l’Empire.

Jemelle a connu une forte expansion, certes de par l’exploitation des carrières de pierre et de leurs dérivés, mais surtout de par l’implantation d’une gare et d’ateliers sur la ligne Namur-Arlon dans la seconde moitié du 19è siècle.

Lorsque Jemelle dépendait de la cure de On, soit avant 1859, il existait seulement une petite chapelle recouverte d’un toit de chaume. C’est en 1859 que Jemelle est érigé en paroisse et on commence alors la construction de l’église Sainte-Marguerite. Les travaux débutèrent en l’an 1865. Le temps et les guerres n’ont pas épargné cet édifice. A la suite du second conflit mondial, elle sera inaccessible au public pendant dix ans (de 1944-1954), ensuite agrandie en raison de l’augmentation de la population puis restaurée en 1984-85. Sainte Marguerite, la patronne de cette paroisse, est surtout invoquée par les futures mamans.

Source : rochefort.be

La balade
km
2.6
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
La statue de la Vierge provient de l’église paroissiale où elle a été bénie le 3 mai 1936, avant d’être emmenée dans cette chapelle au cours d’un important cortège villageois.
" Un charamant endroit pour se reposer ! "
Localiser
km
4

Ambly

Nassogne

monument chapelle église croix
mini-ardenne
Ce village d’environ 400 habitants se situe à cheval entre l’Ardenne et la Famenne, au pied de l’immense massif forestier de Saint-Hubert.
Il offre de très beaux panoramas grâce à son relief vallonné.
De nombreuses fermes millésimées, dont certaines à colombages, lui donnent un caractère authentique. La plupart ont été construite au 19è et au 20è siècles.

Le Mousty (chapelle) de Javingue date du 7è siècle. C’est l’élément le plus ancien du village.

Durant son histoire, le village fut le théâtre de combats entre le Duc de Luxembourg et le Prince-Evêque de Liège.
Il restera namurois (Comté de Rochefort) jusqu’en 1976, lorsqu’elle fut fusionnée avec Nassogne.

Le cimetière abrite la tombe de 8 combattants de la Royal Air Force, dont le bombardier a été abattu par un chasseur allemand en 1945.
Les produits du terroir ne manquent pas à Ambly : La Saint-Monon (bière artisanale) et les produits dérivés du canard (foie gras, magret, rillettes…) de la Ferme de la Prée.
Localiser
km
4.5
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Ce monument dédié aux combattants et aux déportés des deux guerres mondiales.
Localiser
km
4.6
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Le Ruisseau de Bonnefosse qui traverse le beau village d’Ambly.
Localiser
km
4.6
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Repos à l’ombre pour manger sa tartine !
Localiser
km
4.8
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Cette croix de carrefour en bois d’une hauteur de 2 m est fichée dans un muret pavé en forme de cône tronqué.
C’est pas encore à cet embranchement qu’on tourne, c’est encore un peu plus loin.
Localiser
km
9.3
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Il s’agit d’une réserve privée classée, site Natura 2000, de 37 hectares qui s’étend sur les communes de Nassogne et Marche. De grand intérêt biologique, on y voit la pie-grièche, le martin-pêcheur, la cigogne noire et le héron cendré.
Localiser
km
10.7

Hargimont

Marche

château privé réserve naturelle arbre remarquable, arboretum église chapelle
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
L’étymologie de Hargimont provient d’un nom celtique : Le Mont de Harigar.
Sous le régime français, la localité a été réunie avec Jemeppe. Elle faisait partie du département de Sambre-et-Meuse.
L’imposant château traditionnel de Jemeppe date du 17è mais le donjon quant à lui date du 13è.
Localiser
km
10.8
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Un pierre gravée aux lettres dorée indique :
"HARGIMONT 1830 - 1930 ARBRE DU CENTENAIRE DE L’INDEPENDANCE".
Localiser
km
10.8
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Cette église construite en 1879 comporte 3 nefs. L’aménagement a été complété en 1888. Endommagée lors de la seconde guerre mondiale, elle a été restaurée sur les plans de l’architecte Victor Sarlet.
Localiser
km
11.1
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
La Wamme, qui s’apprête à recevoir la Hedrée en provenance des bois de Roy.
Localiser
km
11.1
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Cet édifice de style roman et gothique en moellons de calcaire date du 11è siècle et comporte une nef à deux travées. On y voit toujours l’arc de la porte primitive. Le clocheton carré supporte une flèche octogonale.
Le cimetière désaffecté contient des croix funéraires du 17è siècle.
La porte date de la fin du 16è siècle. Le chœur à trois pans quant à lui du 17è.

Une restauration a eu lieu entre 1969 et 1971.

Localiser
km
11.2
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Ce château-fort de plaine, au départ une maison forte, date du début du 13è siècle.
Déjà du temps des romains existait une villa fortifiée toute proche. Plus tard, les templiers y ont établi une commanderie.
Le château est organisé autour de la cour intérieur. Il est entouré de douves qui sont alimentées par la Hedrée.

Le donjon repose sur un plan de 15 m sur 11 m et s’élève sur 5 niveaux, atteignant sous la toiture une hauteur de 23 m.
Les deux premiers étages étaient habités. Dans les deux étages plus hauts étaient stockés des vivres et des munitions. A partir du 17è siècle, il n’a plus servi que de débarras.

Localiser
L’arrivée de la balade
km
12.8

Marloie

Marche

église gare
CC BY-SA 3.0 Jean Housen
Localiser
km
13.5
CC BY-SA 3.0 Jean Housen
Cette gare de la ligne 162 Namur-Sterpenich a été mise en service en 1865 par la Grande compagnie du Luxembourg. C’est une gare de bifurcation avec la ligne 43.
Localiser
Les autres balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à cette balade.
3
balades
CC BY 3.0 Donar Reiskoffer
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
9.4
hard
Balade dans l’antique mer aux coraux !
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
5.5
easy
Petit tour du domaine
CC BY-SA 2.5 Jean-Pol GRANDMONT
Une rando d’une gare à une autre (pro)
km
5
easy
Saut de puce entre deux gares par Waha
Le logement à proximité
1
établissement
La carte
1
carte
Rochefort
Rochefort
Bonne route !