mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








6 x 8 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier

Château de Crèvecoeur

Au Rosay 77
Battice
Herve
Il s’agit d’un ancien château ayant appartenu aux anciens seigneurs du Haut ban de Herve.

Elle est caractérisée par son aile sud maçonnée en briques, de fortes chaises d’angle en pierre, un cordon
Il s’agit d’un ancien château ayant appartenu aux anciens seigneurs du Haut ban de Herve.

Elle est caractérisée par son aile sud maçonnée en briques, de fortes chaises d’angle en pierre, un cordon larmier gothique aux fenêtres de l’étage, sculptée dans la même pierre que les linteaux, sa tour, et un porche d’époque.

A l’intérieur, on y trouve une arcade en anse de panier qui repose sur une colonne d’ordre toscan (à l’angle nord-est de la cour), une fontaine avec la devise BENY soit DIEV et des armoiries du seigneur, Guillaume de Caldenborg et d’Anne de Barbieus, son épouse, avec les dates 1642-1643.
Isolée à flanc de coteau au milieu des prairies, vaste construction seigneuriale du 17è de style renaissance mosane, formée de trois ailes flanquées de deux tours carrées et entourées de fossés. Le corps de logis, en triste état de délabrement, a été en grande partie démoli en 1947-1948 et de cette belle demeure subsistent seulement le porche ouvert dans l’aile est, une petite partie de l’aile d’habitation, une tourelle d’angle carrée et quelques éléments de l’aile Ouest, amputée de tout l’étage. Le corps de logis du fermier occupant actuellement ces bâtiments a été élevé en 1891 à l’emplacement d’une ancienne construction à gauche de l’entrée.
Le château remplaçait une maison forte construite dans la 2è moitié du 16è par Servais Jacob.
En 1632 le bien, alors en ruines, est vendu à Guillaume de Caldenborch qui, en 1642-43, fait édifier les constructions actuelles. ll épousa en secondes noces Anne de Barbieus. Sa fille, épouse de Robert d’Aspremont de Lynden, en hérite.
Le bien échoit ensuite à leurs descendants puis à Georqes-Charles-Jos.-Xav. de Lamberts-Cortenbàch. La famille de Séjournet en hérite au milieu du 19è puis, par mariage, la propriété passe aux de Launois et est vendue 1885 aux Ernotte.

Source : Patrimoine Monumental de Belgique
Ajouter à mes favoris

Ajouter un dévelop-
pement

Ajouter une photo principale

Ajouter une ligne du temps

Ajouter un lien
Les POI similaires à proximité
25
POI
Classé depuis 1979, ce vaste ensemble de bâtiments traditionnels en pierre bleue, a été érigé, pour la plupart d’entre eux, au deuxième quart du 18è siècle. Il s’articule autour de deux cours carrées.
Ce couvent est aujourd’hui devenu une maison de repos.
Il s’agit d’une ferme semi-clôturée, construite en 1677, en moellons de grès et en briques, partiellement peints et calcaire.
Elle a été remaniée en profondeur.

Cette ferme en long, en moellons de grès, briques et calcaire date de la fin du 17è siècle.
Cette ferme en style mosan date de la moitié du 17è siècle. Elle fut agrandie en 1669 en style Louis Xlll par la famille de Bosse-Wadeleux.
Cette ferme appartenait à Simon de Bosse, un riche marchand lainier et un des fondateurs de la paroisse de Chaineux en 1703. Le corps de logis en style mosan date de 1698.
Cette construction en briques et en calcaire date de la fin du 17è ou du début du 18è siècle.
Cette ancienne ferme de la 1ère moitié du 18è siècle en briques et en calcaire est millésimée 1735.
Ces bâtiments de ferme en moellons de grès, calcaire et briques, datent des 17è et 18è siècles.
Cette ferme date du milieu du 18è siècle.
Cet ensemble clôturé des 17è et 18è siècles, de style mosan, en moellons de grès, calcaire et briques, partiellement peints a été classé le 14 mai 1986.
Bâtisse servant aux réceptions, mariages et la Justice de Paix y est installée.

Cette petite maison mitoyenne en briques blanchies et colombage a été classée le 5 mars 1986 comme monument.

Cette maison à la façade en briques et calcaire date de la 2ème moitié du 18è siècle.
Cette maison en briques et en calcaire, qui donna son nom à la rue, date de la 2è moitié du 18è siècle.
Cette étroite maison en calcaire à 3 travées qui s’élève sur 3 niveaux date de 1736.
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne

CC BY 2.5 Jean-Pol GRANDMONT

Cette habitation en briques et en calcaire sur soubassement de moellons de grès a été bâtie en 1739.
Les balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à ce POI.
2
balades
CC0 Romaine
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
5.3
easy
Vue imprenable sur le Pays de Herve
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
3.9
very easy
Au fil de la Bèfve... et du Ravel
Les POI à proximité
73
POI
Cette croix en calcaire, dominant le hameau et visible de la ville de Herve, sur un haut socle carré à large base circulaire porte I’inscription : VOVS. QVI.ICI/PASSEZ.PRIEZ/POVR.LES.TRE/ PASSEZ.1739.
Cette petite chapelle en moellons de pierre avec un toit à deux pans surmonté d’une flèche.
CC0 Romaine
Cette chapelle de forme octogonale et de style Louis XVI, a été construite vers 1775. La toiture en ardoises est couronnée d’un lanterneau.
Cette bâtisse date du 19è siècle.
Cette ferme dénommée aussi "Maison Jonas".
Elle parait modeste mais, en réalité, Il s’agit de ce qui reste du célèbre château de Xhéneumont.

Cette bâtisse de style mosan, en briques partiellement peintes et en calcaire, date de 1700. Elle a été agrandie et modifiée au 19è siècle. .
Ce château d’eau à l’étonnante forme a été construit en 1972. Et pour cause, il est l’œuvre des ateliers de construction de Jambes, qui ont aussi réalisé l’Atomium.
Cette croix est posée sur un socle calcaire rehaussé en 1878.
Cette croix millésimée 1689 est posée sur un très haut fût rectangulaire en calcaire.
Une petite croix en bois apposée sur un arbre.
Une croix d’occis en calcaire.
CC BY 3.0 Sonuwe
Cette église de style baroque à 3 nefs a été construite entre 1618 et 1621 à l’initiative du curé Bernard de Harzé, l’ancienne église étant devenue trop exiguë.
Cet édifice néo-classique, en briques et calcaire, fut construit en 1837 sur les plans de I’architecte liégeois J.-N. Chevron (1790-1867), à l’emplacement d’une chapelle de 1676.
Cette église néo-gothique en briques et en calcaire a été bâtie en 1855 sur les plans de I’architecte verviétois Ch. Thirion.
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Cette église de style néo-roman en moellons de grès et calcaire, à 3 nefs de 5 travées, a été construite entre 1921 et 1924 sur les plans de l’architecte verviétois E. Burguet, à la place d’une chapelle datant elle-même de 1790.
Il s’agit d’une ferme semi-clôturée, construite en 1677, en moellons de grès et en briques, partiellement peints et calcaire.
Elle a été remaniée en profondeur.

Cette ferme en long, en moellons de grès, briques et calcaire date de la fin du 17è siècle.
Cette ferme en style mosan date de la moitié du 17è siècle. Elle fut agrandie en 1669 en style Louis Xlll par la famille de Bosse-Wadeleux.
Cette ferme appartenait à Simon de Bosse, un riche marchand lainier et un des fondateurs de la paroisse de Chaineux en 1703. Le corps de logis en style mosan date de 1698.
Cette ancienne ferme de la 1ère moitié du 18è siècle en briques et en calcaire est millésimée 1735.
Ces bâtiments de ferme en moellons de grès, calcaire et briques, datent des 17è et 18è siècles.
Cette ferme date du milieu du 18è siècle.
Cet ensemble clôturé des 17è et 18è siècles, de style mosan, en moellons de grès, calcaire et briques, partiellement peints a été classé le 14 mai 1986.
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Blockhaus de défense du fort (1934-1937) de 3 étages, d’une superficie de 3,30 ha.
Visites sur réservation.
Il est le dernier à se rendre lors de l’offensive allemande de mai 1940.

Magnifique grotte réalisée avec les pierres du pays et la Vierge en son centre.
Ce ruisseau qui prend sa source dans les environs de Thimister passe non loin du Val-Dieu pour se jeter dans la Berwinne au sud de Messitert (près d’Aubel).
Des manufactures s’y sont jadis développéesgrâce à la qualité de ses eaux.

CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
La première mouture de ce bâtiment date de 1716. Agrandi en 1880. L’édifice actuel est de 1923.
La façade en pierre est taillée aux armes de Charles de Joseph et aux armes des Caldenbourg et Barbieus

CC BY-SA 4.0 mini-ardenne

CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Ce monument a été sculpté par Wéra sur les plans de l’architecte L. Tournaye. C’est Léa Biquet qui a sculpté le profil du Roi Albert Ier. Il a été érigé en l’honneur des Batticiens tués durant les deux guerres mondiales.
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Ces monuments commémoratifs se composent d’une croix, d’une stèle et d’une plaque aux morts. Le Fort de Battice est l’un des 4 forts construits dans les années 30, entre 1934 à 1937.
Un parcours santé aménagé dans un bosquet le long de la Bèfve.
Un table de pique-nique au cœur du bosquet aménagé.
Très vaste point de vue vers les Ardennes et les Hautes Fagnes, derrière la vallée de la Vesdre.
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Ce pont a été construit à la fin du 19è siècle sur l’ancien axe principal entre Thimister et Clermont.
La source de ce ruisseau qui traverse Elvaux et se dirige vers Herve.
Le ruisseau es Haies et du Vivier prend sa source dans les environs de Warrimont et rejoint le ruisseau de Monty au moulin de Hameval.
Le Monty prend sa source dans les environs de "En Chalbo" et rejoint à Hameval, le ruisseau des Haies et du Vivier au Moulin de Hameval.
Après avoir traversé le hameau de Houlteau, ce ruisseau va se jeter dans le Ruisseau de Dison, lui-même un affluent de la Vesdre.
Acheter la carte !
1
carte
Aubel
Aubel
Au pays des bocages et des vergers
La Vallée de la Berwinne de Aubel à Dalhem.
Le Ruisseau de Bolland ; Blegny, Saint-Remy, Feneur...
Le nord de la vallée de la Vesdre et ses villages : Forêt, Olne, Xhendelesse, Soiron...